Barthet bio

Des légumes et des fruits bio cultivés et transformés 
sur notre exploitation dans le Gers

Une exploitation familiale depuis 1854.

Des fruits et légumes bio cultivés uniquement sur notre exploitation.

Des produits locaux et bio de qualité.

Une entreprise engagée dans un mode de culture et de transformation en faveur de l'économie d'énergie et de la protection de la biodiversité.​

Un atelier de transformation in situ.​

Des fruits et légumes récoltés à maturité et transformés directement sur l’exploitation. On ne peut pas faire plus près.​

Cultivés, transformés et
cuisinés sur l'exploitation

De bons fruits et légumes bio cultivés et cuisinés dans notre ferme familiale du Gers.

La nature va à son rythme et notre production se doit de la respecter. Agriculteurs depuis 7 générations, on sait bien que pour faire de bons produits, il faut des fruits et des légumes frais, récoltés à maturité, encore gorgés de soleil.

C’est pourquoi nous avons installé notre atelier de transformation directement sur l’exploitation. Pas de transport ni de pertes de production, nous récoltons juste au bon moment pour ne cuisiner nos veloutés, gaspachos et tartinades qu’avec le meilleur de nos légumes.

barthet-culture-gers-soupe-courges-bio
barthet-culture-gers-courges-bio
0
hectares cultivables
0
employé(e)s
0
unités de production : frais, conserverie, surgelés
0
tonnes. capacité de production

Nos productions

Frais, découpés et surgelés ou cuisinés et appertisés, tous nos produits sont issus de nos champs bio du Gers.

FRAIS en VRAC

Des légumes et fruits frais en vrac.

SURGELÉS

Des légumes surgelés découpés en dés et en frites.

APPERTISÉS

Des veloutés, gaspachos, crèmes à tartiner en conserve.

De nos champs à notre atelier de transformation

Nous cultivons nos courges, pastèques, oignons, poivrons, courgettes, tomates, patates douces…
et les cuisinons après leur récolte lorsqu’ils sont encore gorgés de soleil.

barthet-culture-gers-culture-courges-biobarthet-courges-bio-morceaux-surgeles

Nos champs côtoient les hectares de noyers biologiques, plantés en agroforesterie, les haies paysagères où se nichent les oiseaux et notre trentaine de ruches.